العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

La Turquie menace d'ouvrir les frontières aux migrants

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé vendredi d'ouvrir les frontières aux immigrés clandestins qui souhaitent partir en Europe, alors que le parlement européen a voté pour le gel des négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne (UE).

Lors d'une réunion à Istanbul, le Président turc a déclaré "Si vous allez plus loin, ces frontières s'ouvriront, mettez vous ça dans la tête", rappelant que "lorsque 50.000 migrants se sont amassés au poste-frontière turco-bulgare, vous avez crié à l'aide". 

Cette menace intervient au lendemain du vote par le Parlement européen, d'une résolution appelant à un gel temporaire du procéssus d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Erdogan a souligné qu'un tel vote du Parlement européen n'aurait "aucune valeur" pour son pays.

Le Président turc a aussi réaffirmé qu'il promulguerait le rétablissement de la peine de mort si le Parlement le votait, négligeant ainsi les avertissements des eurodéputés, qui considèrent que le rejet sans équivoque de la peine de mort est un élément essentiel de l'acquis de l'UE.

Ecoutez l'analyse de Jean Marcou, Professeur des Universités à l'Institut d'Etudes Politiques de Grenoble:  00:01:03

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا