العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

La STEP de Kénitra, une infrastructure de grande envergure pour réduire la pollution dans le bassin de Sebou

La STEP de Kénitra, une infrastructure de grande envergure pour réduire la pollution dans le bassin de Sebou

DR

La station d'épuration des eaux usées (STEP) de Kénitra, qui sera mise en service fin 2018, est une infrastructure de grande envergure qui tient compte des normes environnementales et contribue à réduire la pollution dans le bassin de Sebou.

Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre du plan stratégique de développement intégré et durable de la province de Kénitra (2015-2020), a été lancé par  le Roi Mohammed VI en avril 2015 et porte sur la réduction des charges polluantes engendrées par les rejets des eaux usées à l’état brut dans l’oued Sebou.  

Financé par les fonds propres de la Régie autonome intercommunale de distribution d'eau, d'électricité et d'assainissement liquide de Kénitra (RAK) et en partie par le programme national d’assainissement (PNA), ce projet vise la suppression des rejets directs des eaux usées des villes de Kénitra, Mehdya et de la commune rurale de Sidi Taibi dans l’oued Sebou en interceptant les eaux usées au niveau de l’exutoire de chacun des collecteurs principaux (B,C,D,E,F,G, et H) et leur acheminement vers la future STEP, indique un document de la RAK.  

Etalée sur une superficie de 12 ha, dont environ 7 ha pour la première phase et 5 ha pour l'extension future, la station de traitement est de type boues activées à moyenne charge avec une capacité de traitement d’une pollution équivalente à 700 000 équivalent habitant (EH) à l'horizon 2020 et à 1 050 000 EH à l'horizon 2030, et permet de produire de biogaz en traitant un débit qui s'élève à 92.000 m3/j à l’horizon 2030, ajoute la même source.    

Vu la grandeur des ouvrages et leur poids et pour éviter un éventuel risque d’effondrement, des drains Verticaux ont été implantés sur toute la surface du projet pour consolider le sol et surélever la plateforme de la station, dont les travaux ont atteint 100%, souligne le document, notant que le taux d’avancement en travaux de génie civil a atteint 50%.  

La STEP, qui sera réalisée à l'horizon 2018 pour un investissement global de 518 millions de dirhams, est réalisée suivant les techniques modernes se caractérisant principalement par la production de l'électricité par la cogénération du biogaz qui satisfait plus 45 % des besoins de la station en électricité et par les panneaux photovoltaïques qui assurent 100 % des besoins en éclairage.  

 Le respect des normes de l’environnement dans la phase de réalisation ont également été pris en considération, à travers la mise en place de bacs de rétention pour les vidanges d’huiles, l’approvisionnement en matériaux de remblais à proximité en vue de réduire les émissions du CO2 par les engins de transport et la mise en place d’un bassin de rétention des eaux de lavage toupies à béton pour être réutilisée à plusieurs reprises, précise le document.  

Par ailleurs, d’autres projets phares en cours de réalisation sont inscrits dans le cadre du plan stratégique de développement intégré et durable de la province de Kénitra (2015-2020), à savoir la station de pompage Haj Mansour (Kenitra), dont l’état d’avancement des travaux a atteint 9% et le chantier de réalisation du collecteur Fb (tranche3), dont le taux d’avancement avoisine 98%.  

Il est à noter qu’au niveau du quartier Haj Mansour, le réseau d’assainissement liquide présente des anomalies liées essentiellement au déversement des égouts dans la nature. Afin de résoudre ce problème et d’améliorer les conditions d’hygiène des populations, la RAK poursuivra son programme de réhabilitation des stations de relevage au cours de l’année 2017.  

En raison de la saturation du collecteur principal F comme résultat direct de l’extension urbanistique importante qu’ont connue les villes de Kénitra et Mehdya durant ces dernières années et dans le but d’améliorer le drainage des eaux pluviales au niveau de ce bassin, de façon à éviter en cas de fortes précipitations les débordements le long du collecteur F, dans les quartiers se trouvant dans le bassin F (Seyad, Lahrichi, Bit Al Khair,Bargache, Essalam, Taibia, entre autre), la RAK a réalisé une étude sectorielle pour le délestage du collecteur F qui a abouti à la réalisation de deux collecteurs (Fa et Fb) et le renforcement du collecteur F et des collecteurs secondaires existant, avec un cout global de 300 MDH.   Grâce aux importants projets prévus, le Plan d’assainissement liquide de la ville de Kénitra va contribuer à la préservation de la nappe phréatique de l'oued Sebou, deuxième plus grand fleuve au niveau national, à stimuler l'activité touristique et économique dans la province et à améliorer la qualité de vie de la population locale.  

Chef-lieu d'une région qui compte parmi les plus compétitives du Maroc sur les plans économique et démographique, la ville de Kénitra connaît une dynamique urbaine soutenue qui rend nécessaire l'adoption de projets ciblés destinés à promouvoir le développement local et à améliorer le cadre de vie de la population en apportant des réponses durables aux besoins engendrés par l'urbanisation.  

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا