العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

La qualité du service public, élément essentiel de la réforme de l'administration (ministre)

La qualité du service public, élément essentiel de la réforme de l

DR

La qualité du service public offert aux usagers constitue un élément essentiel de la réforme de l'administration, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'Administration et de la Fonction publique, Mohammed Benabdelkader.

S'exprimant lors d'une conférence de presse dédiée aux conclusions et aux recommandations des ateliers organisés en marge du Forum national de la haute fonction publique, M. Benabdelkader a indiqué que les principes fondamentaux de la réforme de l'administration reposent sur la qualité des services publics, la compétence dans la gestion des ressources humaines et l'intérêt public.

Il a, également, relevé que la vision de la réforme de l'administration est centrée sur quatre axes, à savoir la transformation organisationnelle, la transformation numérique, la transformation éthique et la transformation managériale, soulignant que la transformation organisationnelle repose sur la charte de la déconcentration, la révision du cadre réglementaire qui fixe les règles régissant les départements ministériels et sur un programme national pour améliorer l'accueil.  

Pour ce qui est de la transformation managériale, elle repose sur la charte des services publics et sa restructuration, la création d'un observatoire pour l'administration publique et d'un baromètre pour mesurer la qualité des services publics, a poursuivi le ministre, notant que la transformation éthique porte sur la stratégie nationale de lutte contre la corruption, les mécanismes de mise en œuvre du droit d'accès à l’information et le plan d'action pour un gouvernement ouvert.   Concernant la protection sociale du fonctionnaire, M. Benabdelkader a souligné la création d'une fondation pour les œuvres sociales dédiée aux administrations qui n'en disposent pas, la révision du système d'indemnisation des accidents de travail et des maladies professionnelles dans les administrations publiques et la mise en place d'un cadre juridique pour la médecine de travail, l'hygiène et la sécurité professionnelles et la prévention des risques.  

Les ateliers de ce forum national de la fonction publique, qui a eu lieu le 27 février dernier, ont porté sur l'accès à la haute fonction publique, la promotion des compétences et sur l'obligation de la formation dans l’Ecole nationale d'administration (ENA), entre autres.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا