العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

La justice espagnole s'apprête à demander l'arrestation de Puigdemont en Belgique

La justice espagnole s

Après l'incarcération de huit membres de son gouvernement, la justice espagnole devait demander vendredi à la Belgique de lui livrer le président indépendantiste destitué Carles Puigdemont, sous le coup de poursuites après la déclaration d'indépendance de la Catalogne.

Un mandat d'arrêt européen devrait être émis dans la journée par la juge madrilène chargée d'instruire le procès des dirigeants destitués, une semaine après la proclamation de la "République de Catalogne" indépendante le 27 octobre.  
Avec 13 membres de son exécutif et six membres du bureau du Parlement catalan, Carles Puigdemont était appelé à comparaître jeudi devant la juge saisie par le parquet général de l'Etat.  
Mais comme il l'avait annoncé, M. Puigdemont est resté à Bruxelles où il se trouve depuis le début de semaine avec apparemment quatre de ses "ministres" pour, dit-il, alerter l'Europe sur "la répression" en Catalogne.  
Restés eux en Espagne, Oriol Junqueras, le numéro deux du gouvernement catalan déchu, et sept autres de ses membres ont comparu à Madrid. Ils ont été inculpés de sédition et de rébellion et écroués à l'issue de leur audition.  
Un neuvième ministre, Santi Vila, qui avait démissionné avant la proclamation de la "République" et le seul à avoir répondu aux questions de la magistrate, pourra être mis en liberté provisoire moyennant le paiement d'une caution.  

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا