العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

L'UPM décline à Agadir sa stratégie d'action en faveur du climat

L

DR

Le Secrétariat général adjoint de l’Union pour la Méditerranée (UPM) Jorge Borrego, a décliné, mardi à Agadir, au Sommet des acteurs non-étatiques Climate Chance, la stratégie de l'Union dans le domaine de l’action pour le climat qui accorde la priorité aux dimensions locales et régionales au niveau des Etats membres.

"Cette action se fonde sur un constat simple : les initiatives au niveau international ne se concrétisent qu’à travers des ramifications régionales et locales", a indiqué M. Borrego lors d'un atelier sur les défis de la mise en oeuvre de l'agenda climatique sur les deux rives du pourtour méditerranéen.  

Il a ajouté que la Méditerranée compte une des populations les plus jeunes du monde et concentre les grands défis de notre temps, le changement climatique et le taux de chômage des jeunes en sont deux réalités.   "Ces deux facteurs sont deux causes principales des défis grandissants auxquels fait face la Méditerranée : l’immigration, la rareté de l’eau, les inégalités sociales qui se creusent, le manque d’opportunités pour les jeunes menant à l’exclusion sociale mais aussi l’extrémisme et la radicalisation", selon le responsable de l'énergie et l'action pour le climat au sein de l'UPM.    

Saluant l'engagement fort du Maroc pour la mise en oeuvre de l'agenda climatique mondial ainsi qu'en termes de transition vers les énergies propres, le responsable a relevé que le Royaume "peut se prévaloir d'une longue tradition décentralisatrice, qui renforce de plus en plus sa démocratie représentative régionale et qui consolide son processus de réforme territoriale".  

 "Cette réforme de décentralisation est un exemple en Méditerranée, des régions qui évoluent vers de véritables entités fonctionnelles et économiques avec des moyens et compétences élargis notamment en matière d’action pour le climat et de l’environnement", a noté le responsable de l'instance méditerranéenne.   Le sommet des acteurs non-étatiques sur le climat qui s’est ouvert lundi à Agadir sur un nouvel appel à davantage de mobilisation dans la lutte pressante contre le changement climatique, se poursuit jusqu'à mercredi en présence de délégués d'un grand nombre de pays, ainsi que des personnalités clés de l’action climatique internationale.   

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا