العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

L'Italie ne peut pas à elle seule accueillir tous les migrants (HCR)

L

DR

L'Italie ne peut pas à elle seule accueillir tous les migrants qui traversent la Méditerranée, a affirmé mercredi le Haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés qui a reproché à l'Europe de ne pas assumer sa part de responsabilité.

 "En tant qu'Européen, j'ai ressenti de la honte à voir un bateau errer ainsi en mer", a déclaré le chef du HCR, Filippo Grandi, devant les journalistes à Genève, soulignant que la fermeture des ports "n'est pas la bonne solution".      Il a toutefois relevé que "la raison pour laquelle l'Italie affirme avoir fermé ses ports est quelque chose que nous devons entendre". 

Grandi a dans ce contexte rappelé que l'Italie a reçu quelque 700.000 migrants ayant traversé la Méditerranée depuis la Libye ces dernières années. Rome a refusé dimanche d’accueillir un navire avec plus de 600 migrants à bord, traduisant dans les faits la nouvelle ligne promise en matière d’immigration clandestine par le gouvernement italien formé par le Mouvement antisystème Cinq étoiles (M5S) et La Lega (extrême-droite).     

Selon les lois de l'UE, les migrants doivent déposer une demande d'asile dans le premier pays européen d'accueil, ce qui a mis une forte pression sur l'Italie et la Grèce, les deux points d'entrée des migrants sur les côtes méditerranéennes.    

En 2015, les autres pays de l'UE avaient accepté de partager le fardeau et de se répartir quelque 160.000 réfugiés, mais jusqu'à aujourd'hui, environ 30.000 migrants seulement ont trouvé un pays d'accueil.     "Le programme de réinstallation pour la Grèce et l'Italie, excusez-moi, a été un échec", a fait observer Grandi. "Si l'Europe ne revient pas sur cette notion de partage du fardeau, nous ne sortirons pas de cette situation", a-t-il conclu.    
 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا