العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

L'Etalon d'or pour Mohamed Mouftakir

L

Le réalisateur marocain a remporté le prestigieux prix du FESPACO pour son film Pégase. ...

L'Etalon d'or de Yennenga du 22ème Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), remporté samedi soir par le film marocain "Pégase", est "le couronnement du dynamisme que connaît le cinéma marocain en ce moment", a affirmé son réalisateur, Mohamed Mouftakir.
"C'est un travail dont on est fier et qui nous permet d'être les leaders dans le domaine de la production en Afrique", a-t-il dit dans un entretien avec l'agence de presse sénégalaise.
Cette récompense prouve que le cinéma marocain "commence à s'exporter" et ce Prix "va nous encourager à travailler davantage", a ajouté M. Mouftakir.
Le réalisateur marocain a relevé que le grand trophée, doté de 10 millions de Francs CFA (environ 170.000 dirhams) et qui lui a été remis dans un grand stade de Ouagadougou par le président burkinabé Blaise Compaoré, "vient alourdir la responsabilité" qui est la sienne et va le rendre "encore plus exigent" dans son travail.
"Pégase" était en compétition avec 17 autres longs métrages pour cette 22ème édition du FESPACO, le plus grand rendez-vous du cinéma africain.
Mohamed Mouftakir est le troisième réalisateur marocain à inscrire son nom sur la liste des lauréats de l'Etalon de Yennenga, après Souheil Ben Barka en 1973 pour "Les mille et une main" et Nabil Ayouch pour "Ali Zaoua" en 2001.
Le film "Pégase", premier long métrage du réalisateur, avait reçu le grand Prix de la 11ème édition du Festival national du film de Tanger (janvier 2010) et le grand Prix Ousmane Sembène du 17ème Festival du cinéma africain de Khouribga (juillet 2010).
L'Etalon d'argent du 11ème FESPACO a été décerné à "Un homme qui crie", du Tchadien Haroun Mahamat Saleh, qui avait reçu le Prix du jury à Cannes en 2010 pour ce film.
La comédie sentimentale "Le mec idéal" de l'Ivoirien Owell Brown a décroché l'Etalon de bronze.Le Prix du jury est revenu à "Notre étrangère" de la Burkinabé Sarah Bouyain.
Quelque 111 films étaient en compétition durant cette manifestation qui s'était ouverte le 26 février dernier.
Le Maroc a participé au FESPACO avec 8 films, dont trois longs métrages: "Dar lakbira" de Latif Lahlou, "La mosquée" de Daoud Oulad Syad et "Pégase".
La 22ème édition du FESPACO avait été lancée officiellement en janvier dernier à Tanger, en marge du 11ème festival national du film.

إضافة تعليق

انظر أيضا