العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

L'économie espagnole finira l’année 2017 avec une croissance de 3,1 pc

L

La Banque d'Espagne estime mercredi que l'économie du pays finira 2017 avec une croissance de 3,1 pc du PIB, deux dixièmes de moins que l'année précédente, après avoir progressé de 0,8 pc au quatrième trimestre, comme au trimestre précédent.

La progression enregistrée au 4è trimestre de cette année est due notamment au renforcement des marchés d'exportation, ce qui aurait contrecarré les effets négatifs découlant de l'augmentation de l'incertitude liée à la situation politique en Catalogne, estime la banque d’Espagne dans son rapport trimestriel de l'économie espagnole. 
Du point de vue des composantes de la demande, estime le rapport, l'impact négatif de l'incertitude se serait manifesté principalement dans les dépenses privées nationales et dans les exportations touristiques. 
Du côté de l'offre, les indicateurs, tant qualitatifs que quantitatifs, se référant à l'industrie manufacturière ont montré une trajectoire plus favorable que ceux liés aux services, ce qui est cohérent avec une meilleure performance de la composante externe de la demande. 
Plus précisément, la consommation privée et l'investissement en biens d'équipement ont réduit leurs taux de progression au cours des derniers mois de l'année, contrairement aux investissements dans le domaine de la construction qui se sont renforcés durant cette période, note la même source. 
"Les données relatives au commerce des biens suggèrent que la contribution de la demande extérieure nette à la croissance du PIB aurait été positive", souligne la Banque d'Espagne, qui estime que la contribution de la demande intérieure aurait été de 0,6 pc durant le quatrième trimestre, deux dixièmes de moins, tandis que celui de la demande étrangère aurait été de 0,1 pc. 
Sur la base des données du quatrième trimestre, la Banque d'Espagne estime ainsi que l'économie du pays devrait finir l’année en cours sur une croissance de 3,1 pc, en ligne avec les prévisions officielles du gouvernement, inférieures de deux dixièmes de point par rapport à l'an dernier. 
La demande intérieure contribuera à hauteur de 2,6 pc au PIB, tandis que la demande étrangère représentera les 0,5 pc restants. L'emploi augmentera, quant à lui, de 2,9 pc sur l'ensemble de l'année, soit un dixième de moins qu'en 2016, tandis que l'IPC présentera une moyenne de 2 pc, comparativement à -0,2 pc l'année dernière, selon les estimations de la Banque centrale espagnole.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا