العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

L’UE demande à Volkswagen de terminer les réparations de tous les véhicules touchés par le dieselgate

L’UE demande à Volkswagen de terminer les réparations de tous les véhicules touchés par le dieselgate

Les autorités de protection des consommateurs de l'Union européenne (UE) et la Commission européenne ont adressé, jeudi, au PDG de Volkswagen une lettre commune dans laquelle elles appellent le groupe à réparer rapidement tous les véhicules touchés par le scandale du dieselgate.

La Commission explique que ce courrier s'inscrit dans le cadre d'une action concertée des autorités de protection des consommateurs de l'UE visant à s'assurer que le groupe allemand respecte le droit sur la protection des consommateurs après le scandale des émissions et fait preuve d'initiative à l'égard des consommateurs concernés.  
Les autorités de protection des consommateurs de l'UE continuent de recevoir des informations selon lesquelles de nombreux véhicules concernés n'ont pas encore été réparés, indique la Commission. 
En 2016 Volkswagen s'était engagée à réparer tous les véhicules concernés pour l'automne 2017. Aujourd'hui, les autorités de protection des consommateurs de l'UE, sous la houlette de l'autorité néerlandaise pour les consommateurs et les marchés, demandent instamment à la firme de confirmer d'ici un mois que ce calendrier sera respecté. Elles exigent une transparence totale en la matière, y compris un compte rendu détaillé de ce qui a été réalisé et de ce qui reste à faire. Volkswagen devra veiller à résoudre tout problème potentiel susceptible de survenir après la réparation, la Commission ayant exigé que tous les véhicules Volkswagen concernés soient mis en totale conformité avec les règles d'homologation.  
Le groupe devra informer chaque consommateur individuellement et dans les meilleurs délais de la réparation de son véhicule et fournir suffisamment d'informations aux consommateurs pour qu'ils puissent décider en connaissance de cause, soulignent les signataires de la lettre.  
Les autorités européennes de protection des consommateurs donnent un mois à Volkswagen pour répondre à leur demande et l'invitent à entamer un dialogue au niveau européen. Mais il appartiendra à chaque Etat membre de décider de la marche à suivre si Volkswagen ne réagit pas à cette position commune ou si un accord ne peut être trouvé, précise la Commission. 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا