العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Léger recul du taux de chômage à 9,1% au 2e trimestre (HCP)

Léger recul du taux de chômage à 9,1% au 2e trimestre (HCP)

DR

Le taux de chômage est passé de 9,3% à 9,1% au niveau national, entre le deuxième trimestre de 2017 et la même période de 2018, selon le Haut-Commissariat au plan (HCP).

Avec une baisse de 13.000 personnes en milieu urbain et 8.000 en milieu rural, le nombre total des chômeurs a reculé, entre les deux périodes, de 21.000 personnes au niveau national, s'établissant à 1.103.000 chômeurs, relève le HCP dans sa dernière note sur la situation du marché de travail au 2ème trimestre 2018.  

Les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (-0,5 point) et les personnes ayant un diplôme (-0,4 point), fait savoir le HCP, ajoutant que les hausses les plus importantes ont été enregistrées parmi les adultes âgés de 25 à 34 ans (+0,3 point) et les jeunes citadins âgés de 15 à 24 ans (+0,2 points).

Les taux de chômage les plus élevés sont relevés, en particulier, parmi les femmes (11,1% contre 8% parmi les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (23,1% contre 6,8% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus) et les détenteurs d’un diplôme (16,5% contre 2,9% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme), précise le HCP, qui note que le taux de chômage est passé de 14% à 13,7% en milieu urbain et de 3,2% à 3% en milieu rural entre les deux trimestres.

La note fait également ressortir que près de six chômeurs sur dix (58,8%) sont à la recherche de leur premier emploi (53% parmi les hommes et 69,7% parmi les femmes), ajoutant que plus des deux-tiers des chômeurs (68,7%) attendent d’être embauchés depuis une année ou plus (64,2% parmi les hommes et 77,2% parmi les femmes).  

D’un autre côté, 22,5% parmi les chômeurs se sont retrouvés dans l’inactivité suite à des licenciements (18%) ou l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur (4,5%), relève encore le HCP.   En outre, 7,2% des chômeurs, totalisant 80.000 personnes au 2ème trimestre de 2018, sont, selon le HCP, découragés par la recherche active d’un emploi, contre 7,1% une année auparavant. Ils sont à environ 87% citadins, 57% femmes, 53% jeunes âgés de 15 à 29 ans et 83% diplômés.  

Par régions, la note révèle que 72,5% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus sont abrités par cinq régions du Royaume, précisant que la région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,7% d’actifs, suivie de Marrakech-Safi (14%), Rabat-Salé-Kénitra (13,4%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,3%) et Fès-Meknès (11,2%).   D'après la même source, les taux de chômage les plus élevés sont observés dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra (19%) et de l’Oriental (15,4%).  

Avec moins d’acuité, quatre autres régions dépassent la moyenne nationale (9,1%) à savoir Guelmim-Oued Noun (12,9%), Rabat-Salé-Kénitra (11%), Casablanca-Settat (9,6%) et Fès-Meknès (9,3%), fait savoir la même source, notant que les régions de Drâa-Tafilalet et de Béni Mellal- Khénifra enregistrent, en revanche, les taux les plus bas avec respectivement 4,3% et 5,3%.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا