العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Kofi Annan: ''L'Afrique peut nourrir le monde''

Kofi Annan:

L'ancien secrétaire général des Nations Unies estime que le continent dispose des ressources suffisantes pour assurer la sécurité alimentaire mondiale pour les années à venir. ...

Kofi Annan, président de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (Agra), a déclaré que "l'Afrique peut nourrir le monde", samedi à Rome lors de la conférence annuelle du Fonds international de développement agricole (Fida) de l'Onu.
"L'Afrique possède les territoires et les personnes pour développer un système agricole capable de produire assez de surplus pour assurer la sécurité alimentaire mondiale dans les décennies à venir", a assuré l'ancien secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, cité dans un communiqué de l'agence onusienne.
Devant les représentants des 167 états membres du Fida réunis pour le 34ème conseil des gouverneurs, il a préconisé "des idées créatives, des partenariats efficaces, l'engagement des gouvernements et les efforts des petits agriculteurs".
Kofi Annan a également relevé que "le manque d'accès aux crédits et autres services financiers a été un frein énorme au développement agricole", mais "cela commence à changer grâce aux efforts innovateurs d'un travail commun avec les banques afin de partager les risques et augmenter les prêts à l'agriculture".
Ces partenariats ont incité le Fida et l'Agra à déployer 160 millions de dollars dans des prêts abordables pour l'agriculture en association avec des banques de commerce du Kenya, de l'Ouganda, du Mozambique, du Ghana et de la Tanzanie, a-t-il noté.
Il a particulièrement recommandé de soutenir les politiques et les investissements pour l'Afrique qui préconisent l'expansion des cultures vivrières de base, qualifiant les petits agriculteurs de "pilier de
l'agriculture africaine". Pour sa part, le président du Fida Kanayo Nwanze a appelé à soutenir les jeunes des zones rurales: "l'actualité montre clairement l'énergie, la créativité et le pouvoir des jeunes et aussi l'importance de s'assurer qu'ils puissent voir des possibilités d'avenir dans les sociétés dans lesquelles ils vivent", a-t-il dit alors qu'après la Tunisie et l'Egypte, les manifestations contre les régimes en place se multiplient au Moyen-Orient.

إضافة تعليق

انظر أيضا