العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Iran: un fort séisme fait 18 blessés

Iran: un fort séisme fait 18 blessés

Dix-huit personnes ont été blessées mardi dans le sud-est de l'Iran par un fort séisme ayant occasionné peu de dégâts matériels, selon les autorités iraniennes.

La secousse tellurique, d'une magnitude de 6,2 selon le Centre sismologique de l'Université de Téhéran, a été ressentie à 12H13 (08H43 GMT), dans la province de Kerman, déjà frappée le 1er décembre par un séisme de magnitude 6,0 n'ayant fait aucune victime.  
L'institut de géophysique américain USGS a lui mesuré la secousse de mardi à 5,9.  
Dix-huit personnes ont été blessées par ce tremblement de terre, qui a détruit de vieilles maisons dans quelques villages, a indiqué l'agence officielle iranienne Irna.  
L'épicentre du séisme a été localisé à Hejdak. Situé en bordure du grand désert du Kavir-e Lut, Hejdak se trouve à une cinquantaine de kilomètres au nord de Kerman, capitale provinciale à environ 800 km au sud-est de Téhéran.  
La secousse a été suivie de neuf répliques d'une magnitude comprise entre 2,8 et 4,2 en l'espace de 70 minutes, selon l'Université de Téhéran.  
Situé aux confins de plusieurs plaques tectoniques et traversé par plusieurs failles, l'Iran est une zone de forte activité sismique.  
Lundi soir, un tremblement de terre de magnitude 6,0 selon l'Université de Téhéran (5,4 selon l'USGS) a été ressenti dans la région de Kermanshah (ouest de l'Iran).  
Cette secousse n'a fait aucune victime, selon les médias iraniens, mais la même région, frontalière de l'Irak, avait été frappée le 12 novembre par un séisme de magnitude 7,3 ayant fait 620 morts et plus de 12.000 blessés en Iran, selon le dernier bilan.  
La catastrophe avait aussi fait huit morts en Irak.  
Les grands tremblements de terre récents restent ancrés dans la mémoire collective iranienne.  
En décembre 2003, un séisme avait anéanti la ville historique de Bam en Iran, dans la province de Kerman (sud-est). Au moins 31.000 personnes avaient été tuées.  
En avril 2013, l'Iran avait subi à quelques jours d'intervalle deux séismes de magnitude 6,4 puis 7,7, la plus forte secousse depuis 1957 dans ce pays. Ils avaient fait une quarantaine de morts en Iran et autant au Pakistan voisin.  
En juin 1990, un séisme d'une magnitude de 7,4 en Iran près de la mer Caspienne (nord) avait fait 40.000 morts, plus de 300.000 blessés et 500.000 sans-abri. En quelques secondes, une superficie de 2.100 km2, comprenant 27 villes et 1.871 villages repartis sur les provinces de Ghilan et de Zandjan, avait été dévastée.  

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا