العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Iran : appel à des rassemblements d'opposition dimanche (sites)

Iran : appel à des rassemblements d

Les sites des deux leaders d'opposition iraniens Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi ont publié un appel à des rassemblements dimanche en mémoire des deux victimes de la manifestation de lundi à Téhéran....

«Nous invitons le peuple iranien à participer à des rassemblements pour le septième jour du martyre (de deux jeunes lors de la manifestation de lundi, ndlr), dimanche à Téhéran et dans les autres villes du pays», affirme un communiqué du «Conseil de la coordination de la voie verte de l'espoir» publié par Sahamnews, le site de M. Karoubi, et Kaleme, celui de M. Moussavi.
Ce groupe, inconnu jusqu'à récemment, avait déjà appelé à la manifestation de lundi dans un communiqué repris par les sites d'opposition.
La participation à la manifestation de dimanche permettra d'apporter «un soutien ferme aux positions des chefs du mouvement MM. Moussavi et Karoubi pour poursuivre sur la voie difficile vers la liberté, un signe de solidarité avec nos concitoyens kurdes, et une façon d'honorer le sang versé par ces deux êtres chers chiite et sunnite dans la lutte contre la tyrannie religieuse», ajoute le communiqué.
Le pouvoir iranien affirme que les deux jeunes tués lundi par balle lors des manifestations à Téhéran, Sanee Jaleh et Mohammad Mokhtari, ont été victimes des Moudjahidine du peuple, principal groupe d'oppostion armé au régime iranien, alors que les sites d'opposition ont affirmé qu'ils étaient partisans du mouvement protestataire. Des obsèques officielles ont été organisées pour M. Jaleh, kurde sunnite présenté par les autorités comme un «étudiant bassidji» (membre de la milice islamiste).
Les appels se sont multipliés ces derniers jours dans le camp conservateur au pouvoir pour un procès rapide et un «châtiment sévère» de l'ancien Premier ministre Mir Hossein Moussavi et de l'ancien président du Parlement Mehdi Karoubi après la manifestation anti-gouvernementale qui a rassemblé lundi à Téhéran des milliers de personnes pour la première fois depuis un an, en dépit de son interdiction officielle et d'un déploiement policier massif.
Le chef de l'autorité judiciaire Sadegh Larijani a accusé jeudi les leaders de l'opposition de «trahison» alors que le pouvoir a appelé les Iraniens à participer vendredi à une grande manifestation pour exprimer «leur haine» à leur égard.

إضافة تعليق

انظر أيضا