العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Immigration : 73pc des Européens souhaitent que l’UE intervienne davantage

Immigration : 73pc des Européens souhaitent que l’UE intervienne davantage

Environ 73pc des citoyens européens souhaitent que l’Union européenne intervienne davantage qu’à l’heure actuelle pour faire face à l’afflux important de migrants et de réfugiés de ces dernières années, selon les résultats d’un sondage commandé par le Parlement européen.

Les résultats de ce Baromètre, publiés jeudi, font aussi ressortir que 58pc des personnes interrogées jugent les réponses européennes en la matière "pas assez importantes"’. Les réponses varient selon les Etats membres. En Belgique par exemple, 76pc des sondés estiment que l’Union européenne devrait intervenir davantage sur la question migratoire, soit plus que la moyenne européenne. Chez le voisin, luxembourgeois, ce pourcentage baisse à "seulement" 62pc, qui appellent l’UE à consentir davantage d’efforts sur la question migratoire.

Ces derniers mois, l’UE a intensifié son action en la matière. En décembre dernier, les députés de la commission des libertés civiles au Parlement avaient adopté un rapport visant à renforcer le rôle du Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO) qui deviendra l'Agence de l'Union européenne pour l'asile. Celle-ci devra permettre un partage plus équitable et durable des demandes d’asile dans l’Union européenne. L’agence devrait notamment recevoir les moyens nécessaires pour aider les Etats membres en situations de crise, mais aussi contrôler la manière dont les autorités nationales appliquent la législation européenne. La proposition fait actuellement l’objet de négociations avec le Conseil et la Commission. La Commission européenne a proposé aussi de réformer le système de Dublin (qui stipule que c’est le pays où le migrant est arrivé qui a l’obligation de traiter sa demande d’asile), afin d’assurer un partage plus équitable des réfugiés parmi les pays européens et un traitement plus rapide des demandes. Le projet de rapport a été présenté pour la première fois en commission des libertés civiles en mars.

إضافة تعليق

انظر أيضا