العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Hillary Clinton admet sa défaite et propose de travailler avec Trump

DR : REUTERS

La candidate démocrate battue à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, a admis mercredi que “sa défaite est douloureuse”. Elle a appelé ses compatriotes à “mettre à côté leurs divisions partisanes en vue d’aller de l’avant.

Lors d’un discours devant une foule de ses supporters, L’ancienne secrétaire d’Etat a proposé de travailler avec le vainqueur de la Présidentielle, à qui elle a souhaité une présidence réussie. Elle a ajouté que “Donald Trump est devenu notre Chef d’Etat et nous devons lui donner sa chance pour diriger le pays».

A Washington, la correspondance de Claude Porsella :  00:01:33

Plusieurs leaders et Chefs d’Etat ont adressé des messages de félicitations ou tout simplement ont commenté la victoire du magnat de l’immobilier, notamment le Président russe, Vladimir Poutine, qui a déclaré que “la Russie était prête à assumer sa part pour renouer des liens avec Washington, suite aux déclarations de campagne du futur président américain sur le rétablissement des relations russo-américaines”.

Le Président français, François Hollande a déclaré à son tour, dans une lettre de félicitations à Donald Trump, vouloir “engager sans tarder des échanges avec lui”.

 

Dans le moyen orient,  il semble difficile pour les palestiniens de savoir s’il faut s'inquiéter de l’élection de Donald Trump, où plutôt des réactions des responsables israéliens, visiblement très satisfaite du choix des américains.

Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a été l'un des premiers dirigeants arabes à féliciter Donald Trump pour sa victoire à l'élection présidentielle américaine. Le Premier ministre israélien  benyamin netanyahou s’est dit “impatient de travailler avec le vainqueur de la Présidentielle pour porter encore plus loin l'alliance entre entre les deux Etats”.

naftali bennett, le ministre de l’Education et membre du parti “Foyer Juif”,  n’a pas hésité pour sa part a certifier qu’avec la venue de Donald Trump au pouvoir, “l’idée d’un Etat palestinien est révolue” :

Ecoutez les précisions de Valérie Féron, notre correspondante en Palestine :  00:01:29

إضافة تعليق

انظر أيضا