العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

France/présidentielle : débat animé des candidats sur fond d'incertitude record

France/présidentielle : débat animé des candidats sur fond d

DR : REUTERS

"Petits" candidats et grands favoris à la présidentielle française se sont affrontés mardi soir lors d'un débat télévisé à moins de trois semaines du scrutin, pour tenter de convaincre les bataillons d'électeurs encore indécis et conjurer la menace d'une abstention record.

 En tête des sondages pour le premier tour le 23 avril et au coude à coude avec environ 26% chacun, la dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ancien ministre du président socialiste François Hollande repositionné au centre, se sont affrontés sur la sortie de l'euro.

L'ancien banquier d'affaires a qualifié de "guerre économique" qui se traduira par "une baisse du pouvoir d'achat des Français" la volonté de Mme Le Pen de mettre en place un "protectionnisme intelligent" et un référendum sur la sortie de l'euro.    Il s'est posé comme le candidat de "l'alternance véritable, profonde", prêt à "prendre des mesures fortes" et affichant sa "confiance" dans la France.

Marine Le Pen s'est elle présentée comme voulant "rendre la parole au peuple" d'un pays "livré à l'insécurité galopante", confronté à la "mondialisation sauvage", au "totalitarisme islamiste", à "la contestation de ses valeurs fondamentales et même de son identité nationale".    Le candidat de la droite, François Fillon, s'est montré plutôt effacé et sur la défensive, notamment lorsqu'a été évoquée la question de la moralisation de la vie politique.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا