العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Forum Crans Montana: Plus de 90pc des échanges commerciaux sur le continent africain transitent par le transport maritime

Forum Crans Montana: Plus de 90pc des échanges commerciaux sur le continent africain transitent par le transport maritime

Plus de 90 pour cent des échanges commerciaux sur le continent africain transitent par le transport maritime, a souligné, dimanche, l'ancien secrétaire général de l'Union des des Conseils des Chargeurs Africains, Serigne Thiam Diop.

Intervenant lors d'une rencontre sous le thème ''Transport maritime et corridors de transport'', organisée à l'initiative du Club des Ports à bord du navire de croisière Rhapsody qui abrite la deuxième partie des travaux du Forum Crans Montana, M. Diop a indiqué que les ports permettent aux pays sans littoral de développer les échanges commerciaux par l'amélioration des conditions de traitement des flux, précisant que ces plateformes ont pour fonction de sécuriser, de rationaliser et de rentabiliser le système d'approvisionnement et des exportations. 
Une analyse des flux commerciaux en Afrique montre que leur faible niveau est essentiellement dû au manque d'infrastructures de transport qui constitue un obstacle au désenclavement et au développement du commerce international, a-t-il poursuivi , déplorant la médiocrité d'infrastructures routières, représentant 40pc des coûts de transport dans les pays côtiers et 60pc pour les pays sans littoral. 
L'Afrique compte 15 pays sans littoral, dont le Botsawana, Burkina Faso, Burundi, Ethiopie, Lesotho, Malawi, Mali, a-t-il précisé, soulignant que l'absence d'un contact direct à la mer, l'éloignement et l'isolement par rapport aux marchés mondiaux et surtout l'insuffisance d'infrastructures modernes entravent lourdement le développement socio-économique de ces pays. 

 
Les travaux de la 29e session du Forum Crans Montana, qui ont commencé à Dakhla, se poursuivent, jusqu'à mardi, à bord du prestigieux bateau de croisière GNV Rhapsody qui a levé l’ancre à destination de Casablanca. 
Cette édition a donné lieu à de nombreux échanges entre hauts responsables gouvernementaux, représentants du monde des affaires et de la société civile, portant notamment sur "la sécurité alimentaire et l'agriculture durable", "l'économie des océans et le secteur halieutique", "les énergies renouvelables et la révolution verte africaine" et "l’Afrique, terminal majeur de la route de la soie".

إضافة تعليق

انظر أيضا