العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Festival Jawhara: El Jadida vibre aux rythmes d'une soirée époustouflante

Festival Jawhara: El Jadida vibre aux rythmes d

DR

La ville d'El Jadida a vibré, vendredi soir, aux rythmes d'une soirée époustouflante à tous les égards, menée par le chanteur libanais Riad Al Omor, et la star de la chanson populaire Naima Statia.

Face à des milliers de spectateurs en quête d'enchantement, de plaisir et de souvenirs, les deux chanteurs ont su marquer les esprits en interprétant brillamment des chants puisés dans le riche patrimoine musical populaire libanais et marocain, lors de la soirée d'ouverture du 8éme Festival international Jawhara, une soirée qui n'a connu aucun instant de répit.  

Dans une montée sur scène des plus tonitruantes, Riad Al Omor, qui prend part à ce festival pour la première fois, a enflammé la scène en interprétant ses tubes anciens et nouveaux à l’instar de "Gouli liya", "Wa'âra","Midaouibni ya Ali" ou encore "Lach ya Galbi", une chanson qu’il avait écrite et composée.   La soirée a atteint son apogée avec le célèbre tube "Sahra Dialna" qui chante la gloire de la marocanité du Sahara, une chanson patriotique qui a facilement capturé le cœur du public.    

Prenant le relais, Statia a tenu ses promesses en faisant danser les spectateurs avec des rythmes bien distingués et en gratifiant ses fans, en plus de titres issus de ses propres répertoires, de reprises de chansons d’autres grands noms de la chanson.   Pour sa deuxième apparition à Jawhara, la jeune chanteuse de chaâbi, qui tire son pseudonyme de sa ville natale, en l’occurrence Settat, a gratifié l'assistance d'un concert exceptionnel qui restera gravé dans la mémoire de ses fans.  

En parallèle avec ces spectacles, Youssef Zoubid et le chanteur de la chanson populaire Said Senhaji ont enchanté le public de la ville d’Azemmour qui abrite également des concerts artistiques rentrant dans le cadre du festival.   Quant aux habitants de la ville de Bir Jdid et ses visiteurs, ils avaient rendez-vous avec une soirée musicale animée par la troupe Seven Dor et la chanteuse de chaâbi Tsonami.    

Samedi, le public d’El Jadida se donne rendez-vous avec les concerts de Cheb Hendi et de la star de la chanson populaire Daoudi, qui se tiendront en parallèle avec les spectacles de Farid Ghanem et Said Ould Houat (scène d’Azemmour) et de Ihab Amir et Boucaib Doukkali (scène de de Bir Jdid).   Initié par l’Association des Doukkala, le Festival international Jawhara se poursuivra jusqu’au 12 courant sous le Haut Patronage du  Roi Mohammed VI.

Outre les soirées musicales, cette manifestation intègre musique, arts plastiques, théâtre, animation de rue, sports et ateliers d’enfants et prévoit une série d’activités culturelles à la bibliothèque de plage d’El Jadida, notamment "le Prix du Livre du Maroc, 50 ans de couronnement du roman marocain".

إضافة تعليق

انظر أيضا