العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Face aux critiques, Macron s'explique dimanche soir à la télévision

Face aux critiques, Macron s

Accusé par une partie de l'opinion publique de multiplier les "cadeaux aux riches", le président Emmanuel Macron, en baisse dans les sondages, va s'expliquer auprès des Français dimanche soir lors d'une grande interview télévisée.

Le chef de l'Etat accordera un entretien à la première chaîne privée TF1 et sa filiale d'informations en continu LCI à 20H00 (18H00 GMT), heure de grande écoute.  
Au menu de cette interview, qui sera menée depuis l'Elysée: style présidentiel, politique économique et sociale, action internationale.  
Depuis son élection en mai, Emmanuel Macron, partisan d'une parole présidentielle "rare", n'a donné que cinq interviews, médias français et internationaux confondus.  
Mais depuis cet été sa popularité a lourdement chuté, passant de 60 pc d'approbation en juin à 44 pc en octobre, selon le baromètre Ifop/Fiducial.  
Depuis plusieurs semaines, gauche et extrême gauche l'accusent de mener une politique de droite favorisant les plus aisés.  
En cause, sa réforme de l'ISF (Impôt sur la fortune), qui ne taxera plus que le patrimoine immobilier, et l'instauration d'une taxe à taux unique de 30 pc sur les revenus du capital. L'allègement pour les plus fortunés totalisera 5 milliards d'euros selon le gouvernement, 8 milliards selon l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).  
La gauche et plusieurs syndicats critiquent aussi l'assouplissement du marché du travail entrepris par l'exécutif, au nom de la lutte contre le chômage. Des manifestations ont été organisées contre cette réforme. Des fonctionnaires et des retraités, inquiets pour leur pouvoir d'achat, sont aussi descendus dans la rue.  
Le gouvernement défend ses choix fiscaux en disant vouloir relancer "l'économie productive" et réduire encore les déficits. En même temps, il vante des mesures pour les classes moyennes et défavorisées: réduction de la taxe d'habitation et des cotisations sociales.  
L'interview télévisée d'Emmanuel Macron est un "moment de pédagogie nécessaire", a résumé le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.  
Cette prise de parole intervient aussi après des propos polémiques du président français contre les "cyniques", les "fainéants", ceux qui "foutent le bordel", ou contre la "jalousie française" envers la réussite. Emmanuel Macron a assuré samedi à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel qu'il n'était "pas arrogant" mais "déterminé" à réformer.  
Le chef de l'Etat sera également invité à s'exprimer sur les questions internationales, notamment au sujet de l'accord sur le nucléaire iranien, très fragilisé par le président américain Donald Trump.  
La France a appelé samedi le Congrès américain à ne pas tuer cet accord, tout en se disant prête à avoir des discussions "musclées" avec Téhéran sur les sujets qui provoquent l'ire de Washington.  
 

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا