العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Explosion dans un hôtel de Davos

Explosion dans un hôtel de Davos

Un groupe d'extrême gauche a revendiqué une petite explosion qui s'est produite jeudi dans un hôtel de Davos, la station suisse où est réunie l'élite politique et financière mondiale pour son Forum économique mondial annuel....

L'explosion, qui n'a pas fait de victime, se serait produite dans une salle d'entreposage du sous-sol du Posthotel, au coeur du village de Davos, à quelques centaines de mètres seulement du centre de réunion du Forum.
Devin Wenig, directeur de la division des marchés de Thomson Reuters participait à ce moment-là dans cet établissement de luxe à un petit déjeuner de travail avec d'autres responsables d'entreprises.
"Il y a eu un gros boum. Tout le plafond a été soufflé. Tout le monde a eu peur. Tout le monde a été bloqué. Cela a pris une heure avant que la réunion reprenne", a-t-il raconté.
Les participants on été avisés qu'une chaudière avait explosé. Un responsable de la police a juste confirmé qu'une explosion avait eu lieu dans le sous-sol de l'hôtel et que
personne n'avait été blessé.
Des procureurs ont déclaré avoir ouvert une enquête, laissant entrevoir que la piste d'un attentat n'était pas écartée. Au dehors de l'hôtel, un reporter de Reuters rapporte
avoir vu une fenêtre brisée.
Un groupe se baptisant Perspective révolutionnaire a affirmé sur un site internet d'extrême gauche avoir lancé un engin incendiaire contre le Posthotel, précisant que des ministres et dirigeants de banques suisses y résidaient.
"Notre combat contre la dictature du capital est axé sur une alternative sociale au capitalisme: le communisme", proclame le communiqué du groupe.
Un porte-parole du Forum économique mondial a précisé que la police avait effectué deux fouilles de l'hôtel après des alertes à la bombe déclenchées sur internet.
Il a assuré quant à lui que l'explosion avait été causée par un petit feu d'artifice à l'entrée de service de l'hôtel, que la police enquêtait et que l'établissement était à nouveau "opérationnel et accessible".
Mercredi, jour de l'ouverture du Forum, la police suisse avait évacué un immeuble de Saint-Gall, à 80 km de Davos, et y avait enlevé un engin suspect à la suite d'une menace du même groupe d'extrême gauche.

إضافة تعليق

انظر أيضا