العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Espagne: le Parti de Pedro Sanchez au bord de l'implosion

DR

Samedi, les leaders du socialistes espagnols se sont réunis à huit-clos pour décider du sort de leur chef Pedro Sanchez et d'une possible sorti de crise du pays.

Afin de faire tomber, Pedro Sanchez, le Secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol, une partie de son équipe de direction a démissionné mercredi dernier. Ils s'opposent à sa stratégie de blocage du Parti populaire conservateur dirigé par Mariano Rajoy. En 2014, Pedro Sanchez a pris les rênes du Parti socialiste ouvrier espagnol avec 48,5% des voix. 

Ses détracteurs lui font porter la responsabilité de la déconfiture du PSOE. Le parti n'a connu aucune victoire en l'espace de six ans. Le quotidien El Pais n'avale pas ses mots. Le journal traite Pedro Sanchez du "dirigeant insensé et sans scrupules qui n'hésite pas à détruire le parti". En se tournant vers Ciudadanos (centre droit) et Podemos (gauche), Sanchez ne cesse de plaider pour la formation d'un gouvernement "alternatif"; mais selon ses proches le courant n'est jamais passé avec le chef de Podemos, Pablo Iglesias. 

L'Espagne est dans une impasse politique qui dure presque un an. À Madrid, la correspondance de Pierre Cayrol:  00:01:16

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا