العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Espagne: le gouvernement réitère sa détermination à empêcher une investiture symbolique de Puigdemont

Espagne: le gouvernement réitère sa détermination à empêcher une investiture symbolique de Puigdemont

Le porte-parole du gouvernement espagnol Íñigo Méndez de Vigo a réitéré lundi à Madrid la détermination de l’exécutif central de ne pas permettre une investiture symbolique du candidat à la présidence de la région de la Catalogne Carles Puigdemont.

Le gouvernement espagnol ne permettra d’"aucune manière" une investiture de Puigdemont, installé à Bruxelles et poursuivi par la justice espagnole pour rébellion et sédition, a dit De Vigo dans des déclarations à la radio publique espagnole (RNE). 
"Il est impossible de présider la Generalitat (gouvernement catalan) de Bruxelles, à 1.500 km –de la Catalogne-", a-t-il insisté, ajoutant que le gouvernement central ne tolérera pas non plus une réforme de la législation catalane pour permettre une telle investiture. 
Le porte parole du gouvernement espagnol a indiqué, en outre, que l’article 155 de la Constitution restera en vigueur "le temps qu’il faudra", soulignant la "stabilité" que l’application de cet article a apportée à la Catalogne. 
Puigdemont, installé en Belgique où il échappe aux poursuites de la justice espagnole pour rébellion et sédition, souhaite être investi à distance, une option interdite par la Cour Constitutionnelle. 
Le président du parlement catalan, Roger Torrent, avait décidé le report de la session d’investiture du nouveau président du gouvernement de la Catalogne, qui était prévue le 30 janvier à l’assemblée régionale et pour laquelle Puigdemont était le seul candidat.

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا