العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Depuis son ouverture en 2012, le Jardin zoologique national de Rabat a accueilli plus de 3,5 millions de visiteurs

Depuis son ouverture en 2012, le Jardin zoologique national de Rabat a accueilli plus de 3,5 millions de visiteurs

Depuis son ouverture en 2012, le Jardin zoologique national de Rabat a accueilli plus de 3,5 millions de visiteurs

Depuis son ouverture en 2012, le Jardin zoologique national de Rabat a accueilli plus de 3,5 millions de visiteurs qui ont pu découvrir plus de 2000 animaux représentant environ 190 espèces de mammifères, d'oiseaux et de reptiles.

De même, plus de 23.000 écoliers ont pu bénéficier des ateliers pédagogiques depuis le lancement du programme pédagogique en janvier 2013, selon des chiffres publiés par le jardin zoologique qui célèbre ce mardi son 6ème anniversaire, comme l'une des attractions de divertissement les plus visitées au Maroc, et l’une des structures spécialisées dans la recherche, l’éducation à l’environnement et la conservation des espèces menacées d’extinction.   Le jardin revient notamment sur le bilan de l’année 2017 qui a connu la naissance de plus de 170 animaux de différentes espèces, telles que les antilopes sahariennes, l’hippopotame, les ibis chauves, les lémurs catta, les servals et d’autres espèces sauvages et exotiques.    

Par ailleurs, 2 nouvelles espèces animales sauvages ont été nouvellement accueillies comme le lion blanc et les panthères tachetées, ainsi que les singes magots qui sont présentés à nouveau dans la biozone montagne de l’Atlas, suite au réaménagement de leur exposition.      Sur le plan de la coopération nationale et internationale, le Jardin souligne avoir procédé, en 2017, à la signature de conventions de partenariat avec Panthera France, l’Office National de Sécurité Sanitaire (ONSSA), l’Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) Hassan II et Crocoparc d’Agadir. Il a également rejoint "l’Association Internationale des Educateurs des Zoos" en tant que membre institutionnel de ladite association et le "species 360", un système de gestion et d’information sur les espèces sauvages conservées ex-situ.    

L’année 2017 a connu, aussi, le lancement du cycle de conférences du Jardin qui a pour objectif la diffusion des connaissances au sujet des différentes espèces de la faune sauvage. De ce fait, une première conférence a été organisée durant le mois de novembre autour du chat des sables et a permis la présentation des résultats de l’étude éthologique sur cette espèce, réalisée pour la première fois dans le sud du Maroc de 2013 à 2017, rappelle encore la même source.  

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا