العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Début mardi de la campagne électorale pour les régionales du 21 décembre en Catalogne

Début mardi de la campagne électorale pour les régionales du 21 décembre en Catalogne

La campagne électorale officielle pour les élections régionales anticipées du 21 décembre en Catalogne (Nord-est de l'Espagne) débutera mardi à 00h00 (HL), et devrait être marquée par une forte concurrence entre les partis "indépendantistes" d'un côté et "constitutionnalistes" de l'autre.

Ces élections ont été convoquées par le gouvernement central après la destitution de l’exécutif régional et la dissolution du parlement catalan, en réponse au défi indépendantiste lancé par ces instances autonomes et qui a abouti à l’organisation, le 1er octobre, d’un référendum illégal sur l’indépendance de la région et à l’adoption, fin octobre par l'assemblée régionale, d’une déclaration unilatérale d’indépendance.  
Madrid mettait ainsi en application, pour la première fois, l’article 155 de la Constitution qui permet au gouvernement central de prendre toutes les mesures nécessaires contre des autorités régionales, si celles-ci agissent contre la loi suprême et les intérêts généraux de l’Espagne. 
Les partis "indépendantistes" feront campagne alors que plusieurs de leurs dirigeants et membres sont placés en détention provisoire, en liberté sous contrôle judiciaire ou, comme l’ex-président catalan Carles Puigdemont, se trouvent à l'étranger, après avoir refusé de comparaitre devant la justice. 
Les partis "constitutionnalistes" tablent, de leur côté, sur une mobilisation de la "majorité silencieuse", considérée comme opposée à l’indépendance et qui optait pour l’abstention devant la montée du sécessionnisme catalan. 
Selon un sondage publié lundi par le Centre d'études sociologiques (CIS), les deux camps sont au coude-à-coude et les partis indépendantistes catalans perdraient la majorité absolue des sièges au parlement régional à l’issue des élections du 21 décembre. 
Les trois listes indépendantistes recueilleraient ensemble 44,4 pc des voix et de 66 à 67 sièges sur 135, juste en dessous de la majorité absolue de 68. 
Les trois formations opposées à l'indépendance, à savoir le parti centriste Ciudadanos, le Parti socialiste catalan (PSC) et le Parti populaire catalan (PPC), rassembleraient quant à eux 44,3 pc des votes, et ne décrocheraient que 59 à 60 sièges. 
Par ailleurs, le taux de participation devrait être très élevé. Plus de 90 pc des 3.000 personnes interrogées se disent absolument certaines d'aller voter, et 5 pc pensent "probablement" le faire.

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا