العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Conférence sur le Proche-Orient : la solution des deux Etats réaffirmée, Londres "très réservée"

Conférence sur le Proche-Orient : la solution des deux Etats réaffirmée, Londres "très réservée"

DR : REUTERS

Plus de 70 pays participants à la conférence de Paris pour la paix au Proche Orient ont réaffirmé leur engagement en faveur de la solution des deux Etats, avertissant qu'ils ne "reconnaîtraient pas d'actions unilatérales qui menaceraient une solution négociée". Ces résolutions ne font pas l'unanimité : le Royaume-Uni a exprimé ses réserves sur la conférence.

Dans un communiqué final, les participants ont exhorté Israéliens et Palestiniens à "démontrer leur engagement en faveur de la solution des deux Etats, et à s'abstenir d'actions unilatérales qui préjugeraient du résultat de la négociation, particulièrement sur la question des frontières ou le statut de Jérusalem".

Le communiqué a soigneusement évité d'aborder le projet controversé du président américain élu, Donald Trump, de transférer l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, mais il y a "un message subliminal à l'administration Trump", selon un diplomate français.

La diplomatie britannique a exprimé ses réserves sur la Conférence de Paris, en raison de "l'absence des Israéliens et des Palestiniens", soulignant que les Etats-Unis seraient le "garant ultime" de tout accord de paix entre Israël et l'Autorité palestinienne.

إضافة تعليق

انظر أيضا