العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Chine: Pékin, ruée vers les hôpitaux

Chine: Pékin, ruée vers les hôpitaux

Les pics de forte pollution atmosphérique ces derniers jours à Pékin ont provoqué un afflux dans les hôpitaux de patients en détresse respiratoire...

Les pics de forte pollution atmosphérique ces derniers jours à Pékin ont provoqué un afflux dans les hôpitaux de patients en détresse respiratoire, selon la presse officielle qui réclame plus d'ouverture des autorités sur ce sujet d'inquiétude croissante de la population. Le nombre de cas de personnes souffrant de problèmes pulmonaires ou de difficultés respiratoires a enregistré une hausse de 20% dans la capitale chinoise, selon une enquête du journal Pékin-matin. Les problèmes respiratoires concernaient 50% des admissions au service des urgences d'un grand hôpital pour enfants, a précisé le quotidien.
Les 20 millions de Pékinois étouffent ces derniers jours sous un épais brouillard de particules nocives, après avoir connu à plusieurs reprises en janvier des pics de pollution atmosphérique d'une densité inédite. La situation semblait en voie de légère amélioration ce jeudi et la météo prévoyait du vent en soirée, qui devrait balayer le nuage de pollution.
L'ambassade des Etats-Unis, qui calcule et publie son propre indice de qualité de l'air, jugeait ainsi que la pollution était jeudi d'un niveau "très mauvais pour la santé", contre "dangereux" la veille.
Les autorités municipales estimaient elles que la capitale était "légèrement pollué". Les Pékinois se méfient toutefois des données gouvernementales et le site de l'ambassade américaine est devenu largement plus populaire que celui des autorités. Hier, les autorités avaient d'aiilleurs elles même recommandé aux personnes âgées, aux enfants et aux personnes de santé fragile de rester chez eux ou de porter un masque anti-pollution s'ils devaient sortir.

 

إضافة تعليق

انظر أيضا