العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Côte d'Ivoire: tirs dans la capitale politique Yamoussoukro, des blessés (témoins)

Côte d

Des échanges de tirs faisant des blessés ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi à Yamoussoukro (centre), la capitale politique ivoirienne, entre forces de l'ordre fidèles au président sortant Laurent Gbagbo et habitants d'un quartier favorable à Alassane Ouattara, selon des témoins....

Des habitants contactés par l'AFP ont fait état de plusieurs blessés, sans qu'il soit possible dans l'immédiat d'établir un bilan précis.
Des patrouilles des Forces de défense et de sécurité (FDS) loyales à M. Gbagbo ont essuyé des tirs durant la nuit dans le quartier de Dioulabougou et ont riposté, ont indiqué à l'AFP une source FDS et des habitants.
Des témoins ont évoqué des coups de feu et des "tirs à l'arme lourde", sans en préciser l'origine, entre 00H00 et 07H00 (locales et GMT) environ. Des tirs sporadiques avaient encore été entendus vers 08H00, a précisé à l'AFP un journaliste local.
Dans la banlieue de Yamoussoukro, l'école militaire de Zambakro était vendredi matin "en alerte" après ces incidents, a affirmé une source au sein de l'institution.
Capitale politique fondée par le "père de la nation" Félix Houphouët-Boigny (président de 1960 à 1993), Yamoussoukro abrite le "com-théâtre", le centre des opérations des FDS.
Une série d'incidents opposant FDS et partisans d'Alassane Ouattara, reconnu président par la communauté internationale, ont eu lieu à Yamoussoukro depuis l'éclatement de la crise née de la présidentielle de novembre, mais il s'agit des troubles les plus sérieux observés depuis lors dans cette ville symbole.
Ces échanges de tirs surviennent alors que la situation se dégrade à la fois dans l'Ouest, avec des combats entre FDS et ex-rebelles alliés à M. Ouattara jeudi, et dans la capitale économique Abidjan où le camp Gbagbo affronte un groupe armé dans le quartier pro-Ouattara d'Abobo.

إضافة تعليق

انظر أيضا