العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Baisse des prix du pétrole sur les marchés européens

Baisse des prix du pétrole sur les marchés européens

Les prix du pétrole régressaient jeudi en cours d'échanges européens, les investisseurs se focalisant sur des perspectives ternes à moyen terme, notamment du côté de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), plutôt que sur la baisse hebdomadaire des réserves américaines.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre se négociait à 47,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 30 cents par rapport à la clôture de mercredi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat d'août lâchait 24 cents à 45,25 dollars. Les cours de l'or noir, galvanisés mercredi par une baisse marquée des réserves américaines, ont fini la séance en légère hausse, et achevaient jeudi d'effacer leurs gains.  "Les réserves américaines sont désormais en deçà de leur niveau de début 2016, et ont perdu 70 millions de barils depuis leur plus haut atteint en février", selon des analystes.

Lors de la semaine achevée le 7 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 7,6 millions de barils et atteint 495,4 millions, selon les données du Département américain de l'Energie. La production des 14 membres de l'Opep a atteint 32,61 millions de barils par jour (mbj) en juin, contre 32,21 mbj en mai, selon une estimation moyenne des sources secondaires de l'Opep.  Alors que l'Organisation et ses partenaires, dont la Russie, avaient conclu fin 2016 un accord pour abaisser leur production et réduire la surproduction mondiale, la Libye et le Nigeria avaient été exemptés d'une baisse, leurs industries pétrolières étant déjà pénalisées par des troubles géopolitiques.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا