العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Bahreïn: le ministre de l'Intérieur s'excuse pour la mort de manifestants

Bahreïn: le ministre de l

Le ministre bahreïni de l'Intérieur a présenté dans la nuit de mardi à mercredi des excuses après la mort de deux manifestants et annoncé l'arrestation des responsables présumés de leur mort au sein des forces de sécurité. ...

Dans un discours télévisé, cheikh Rached ben Abdallah Al Khalifa a exprimé son "profond regret" pour la mort des deux manifestants au cours de la dispersion, lundi et mardi, de manifestations anti-gouvernementales.
"Nous présentons nos excuses à la nation, aux citoyens et aux familles des deux tués, et nous comprenons leur peine", a ajouté le ministre.
Il a annoncé que "les responsables de la mort des deux manifestants ont été appréhendés et nous avons entamé une enquête" pour déterminer les circonstances de ces décès.
Le ministre a souligné qu'il avait toujours appelé "les membres des forces de sécurité à faire preuve de retenue pour éviter de tels incidents regrettables".
Le Haut commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Navi Pillay, avait exhorté mardi les autorités de Bahreïn à renoncer à un "usage excessif de la force" contre les manifestants pacifiques.
Dans le sillage des soulèvements tunisien et égyptien, des milliers de manifestants se sont rassemblés mardi dans le centre de Manama, certains réclamant à leur tour un changement de régime, après la mort de deux jeunes protestataires chiites.
L'un, Ali Mcheimeh, a succombé mardi à ses blessures reçues lundi soir lors de la dispersion d'une manifestation dans le village chiite de Diya, à l'est de Manama. Le deuxième, Fadel Salman Matrouk, a été tué par balle lors de la dispersion d'un rassemblement mardi devant un hôpital de Manama.

إضافة تعليق

انظر أيضا