العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Au moins 297 morts lors des manifestations en Egypte, selon HRW

Au moins 297 morts lors des manifestations en Egypte, selon HRW

Au moins 297 personnes ont été tuées durant les violentes manifestations antigouvernementales depuis le 25 janvier en Egypte, a rapporté l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch, d'après qui le bilan réel est probablement beaucoup plus élevé....

L'ONG basée aux Etats-Unis a pu confirmer 232 décès au Caire, 52 à Alexandrie (nord) et 13 à Suez (est), a expliqué la chercheuse Heba Morayef sur le site internet de HRW.
La grande majorité des victimes a trouvé la mort les 28 et 29 janvier, touchées par des balles réelles, lors de heurts entre police anti-émeutes et manifestants, a-t-elle ajouté.
"Une partie significative (des décès) est le résultat de balles en caoutchouc et de bombes lacrymogènes tirées sur la foule de trop près", a-t-elle précisé.
La police a ensuite disparu des rues, remplacée par l'armée et des comités populaires d'autodéfense.
Selon HRW, les hôpitaux ont reçu pour instruction de minimiser le nombre de
décès.
"Le nombre réel de décès sera probablement beaucoup plus élevé que 297, parce que notre décompte est seulement basé sur les principaux hôpitaux de trois villes. Nous avons seulement inclus le nombre de morts que nous avons pu confirmer par nous-mêmes", a-t-elle ajouté.
La haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme Navi Pillay a évoqué le 1er février le chiffre de 300 morts depuis le début du mouvement de contestation en Egypte, précisant qu'il s'agissait "d'informations non confirmées".
Les autorités égyptiennes n'ont pas fourni de bilan des violences, annonçant seulement 11 décès lors des affrontements entre partisans du régime et manifestants anti-Moubarak les 2 et 3 février.

إضافة تعليق

انظر أيضا