العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Attentat d'Istanbul: les répercussions de la purge sur l'appareil sécuritaire turc

DR

Istanbul a été une nouvelle fois la cible d'attentat terroriste le soir du Nouvel An. Le principal suspect serait d'origine kirghize ou ouzbek et aurait des liens avec la cellule qui a commis le triple attentat-suicide de l'aéroport d'Istanbul en juin dernier.

Le profil de l'auteur présumé de la fusillade contre une discothèque huppée d'Istanbul commençait à se préciser mardi après la diffusion de sa photo. Le dernier bilan fait état de 39 morts et plusieurs blessés. Malgré la forte mobilisation des policiers le soir du Nouvel An, l'attaque n'a pas pu être évitée.

Pour les observateurs, le coup d'État avorté de juillet dernier y est pour quelques choses. Le gouvernement turc a arrêté plusieurs membres de la police et du renseignent pour leurs liens présumés avec l'organisation du prédicateur turc exilé aux États-Unis Fethullah Gülen. Le manque d'effectif dû à la purge pourrait avoir joué un rôle crucial dans l'attentat. En septembre dernier, Ankara a relevé de leurs fonctions 7 669 policiers et 323 gendarmes, chargés de la sécurité intérieure.À Istanbul la correspondance d'Anne Andlauer: 00:01:10

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا