العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Algérie: les ravisseurs de l'Italienne parlaient l'arabe mauritanien (agence de tourisme)

Algérie: les ravisseurs de l

Les hommes qui ont enlevé le 2 février une Italienne dans le sud algérien à bord de deux 4X4, parlaient "l'arabe mauritanien", a déclaré au quotidien El Watan de lundi le directeur de l'agence de tourisme Ténéré, citant le guide brièvement détenu par les ravisseurs....

"Une bande de 13 à 14 hommes armés, parlant un arabe mauritanien, venus à bord de deux 4X4 ont investi les lieux au coucher du soleil, dans la journée de mercredi", a raconté Ahmed Kheirani, faisant référence à Alidéna, lieu du rapt dans la région saharienne de Tadrart.
Un chef de tribu du sud algérien a précisé à l'AFP que les Touaregs du Niger, du Mali et de Mauritanie parlent "tous un même arabe mauritanien, un arabe différent de celui parlé par les Touaregs d'Algérie".
La touriste, Maria Sandra Mariani, 53 ans, premier Occidental kidnappé depuis 2003 dans cette zone algérienne du Sahel, l'a été "à 18H30 au sud de la ville de Djanet, à 90 km de la frontière avec le Niger", avait précisé Rome le 4 février.
"Les assaillants cherchaient un groupe de touristes, avant de confisquer les téléphones et les papiers du guide, du gardien et d'un berger et d'embarquer tout le monde y compris la touriste vers une destination inconnue, a raconté le directeur de l'agence Ténéré. Les trois Algériens ont été abandonnés vers minuit très loin, à proximité de la frontière algéro-nigérienne", a-t-il ajouté, indiquant que les ravisseurs et leur otage "ne devaient plus être en Algérie maintenant".
Selon M. Kheirani, "apparemment les ravisseurs étaient à Djanet", site de l'agence et d'où étaient partis Mme Mariani et son guide. "Ils ont suivi le guide jusqu'à Adiléna", a-t-il encore affirmé.
Le patron de l'agence Ténéré a indiqué qu'il avait été informé du rapt par le guide alors que l'agence APS avait rapporté que c'était l'otage elle-même qui l'avait informé en utilisant le téléphone satellitaire (Thuraya) des ravisseurs.
Le guide qui a été entendu par les forces de sécurité, était en détention encore lundi, a indiqué à l'AFP ce même responsable tribal.
M. Kheirani a précisé à El Watan que le guide avait été relâché par les autorités avant d'être à nouveau interpellé 24 heures plus tard. Le directeur de l'agence a dit ne pas comprendre les motifs de cette interpellation.
Il a indiqué qu'il "n'arrivait pas à croire qu'un enlèvement puisse avoir lieu à Alidéna", une région "très bien sécurisée". De toutes façons, a-t-il ajouté, il avait informé comme d'habitude les services de sécurité de l'itinéraire de la touriste.
Le Sahel, à cheval sur les territoires du Mali, d'Algérie, de Mauritanie et du Niger, est devenu le fief des islamistes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a revendiqué plusieurs enlèvements d'Occidentaux dans les pays voisins de l'Algérie depuis plusieurs années.

إضافة تعليق

انظر أيضا