العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Aide aux migrants: un agriculteur français jugé en appel

Aide aux migrants: un agriculteur français jugé en appel

Le procès en appel d'un agriculteur français devenu le symbole de l'aide aux migrants à la frontière franco-italienne, Cédric Herrou, s'est ouvert lundi à Aix-en-Provence (sud-est), devant une foule de soutiens.

"Je suis innocent", a dit sobrement au tribunal Cédric Herrou, 37 ans, "j'aide des gens et il y a des explications".    Cet agriculteur bio de la région de Nice a "transporté des gens", des migrants - majoritairement des Soudanais et Erythréens - depuis l'Italie et aidé jusqu'à 200 clandestins.    

"J'ai l'impression de faire le travail de l'Etat", lance devant le tribunal l'homme, chemise blanche, petites lunettes et barbe fournie, qui se demande "comment on peut dormir quand des gens sont dehors quand il pleut".    "Je n'incarne pas une lutte" mais "je me sens considéré comme un contrebandier" par la justice "alors qu'on parle de gens", se désole le militant, condamné en février à une peine de 3.000 euros d'amende avec sursis mais relaxé des autres faits pour lesquels il était poursuivi.    

Le parquet de Nice, qui avait requis huit mois de prison avec sursis à son encontre ainsi que la confiscation de son véhicule, a fait appel.    Pour le soutenir, une centaine de militants étaient rassemblés devant la cour d'appel, munis de pancartes "La solidarité n'est pas un délit".    

A la frontière franco-italienne, la situation ne cesse d'empirer: le nombre de migrants est en forte hausse et les accidents mortels se multiplient.    Lundi matin, un migrant de 27 ans a été retrouvé, électrocuté, sur le toit d'un train en provenance d'Italie et hospitalisé dans un état grave.       

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا