العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Proche-Orient: une conférence pour la paix sans les Palestiniens ni les Israéliens

DR : REUTERS

Prévue initialement en décembre dernier, la conférence internationale organisée à l'initiative de la France s'est ouverte dimanche matin à Paris. Plus de 70 pays sont représentés pour un acte symbolique: rappeler leur soutien pour une solution à deux Etats.

Paris abrite dimanche une conférence internationale très symbolique sur le conflit israélo-palestinien, en vue de réaffirmer l'engagement en faveur de la solution des deux Etats, dans un contexte rendu explosif par l'intention de la future administration américaine de transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem. Un projet qualifié par le chef de la diplomatie française, de "provocation" qui pourrait avoir de "lourdes conséquences".

"Nous sommes ici pour réaffirmer avec force que la solution des deux Etats est la seule possible", a déclaré le ministre français des Affaires Étrangères, Jean-Marc Ayrault, lors de la séance inaugurale du sommet, qui réunit plus de 70 pays et organisations internationales, mais pas les parties concernées. Alors que les Palestiniens ont annoncé leur soutien à cette initiative, Israël a qualifié la conférence "d'imposture" et s'oppose à "toute approche multilatérale du dossier".

La réunion de Paris vaut surtout pour le symbole, à un moment où la perspective de deux Etats est menacée compte tenu de la situation sur place, marquée par la poursuite de la colonisation israélienne, les attaques palestiniennes, la radicalisation des discours et la montée des frustrations.

Ecoutez les précisions de Jean-Paul Chagnollaud, directeur de l'Institut de recherches et d'études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (IREMMO) :  00:00:37

إضافة تعليق

انظر أيضا