العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Plus de 1,3 million de la population de Paris et région exposée à un air pollué qui dépasse les plafonds fixés par l'OMS

 Plus de 1,3 million de la population de Paris et région exposée à un air pollué qui dépasse les plafonds fixés par l

DR

Plus de 1,3 million de la population de Paris et banlieue respirent un air pollué qui dépasse les plafonds fixés par l'Organisation mondiale de la santé et la Commission européenne, selon le dernier rapport annuel publié par Airparif.

'’Malgré une amélioration globale de la situation en Ile-de-France, de nombreux habitants de Paris et sa région respirent encore, s'agissant du dioxyde d'azote et des particules fines, un air qui dépasse les plafonds fixés par l'Organisation mondiale de la santé et la Commission européenne’’, souligne l’étude publiée mercredi à l'occasion de la Journée nationale pour la qualité de l'air. 

Si 2017 a vu une tendance générale à l'amélioration en Ile-de-France, certains polluants dépassent cependant toujours les normes, à des degrés divers : le dioxyde d'azote (NO2), les particules fines de respectivement 10 microns (PM10) et 2,5 microns (PM2,5), l'ozone (O3) et le benzène (C6H6). Des dépassements essentiellement constatés dans l'agglomération parisienne et le long des axes de circulation, ajoute la même source.  

Ainsi, plus de 1,3 million de Franciliens (soit 10% de la population, mais 50% des Parisiens) sont toujours exposés à des niveaux de dioxyde d'azote au-delà de 40 microgrammes/m3 en moyenne annuelle, le seuil limite fixé par l'Union européenne et au-delà duquel, il présente un risque sanitaire.   « Mais l'impact des pics d'ozone sur la santé publique est sans commune mesure avec celui des particules fines », selon l'Association santé environnement France.  

D'après l'INVS (l'agence nationale de santé publique), 48.000 décès annuels seraient dus aux particules fines, qui font de cette pollution la troisième cause de mortalité en France.   La France a été renvoyée en mai dernier devant la Cour de justice par la Commission européenne en raison de ses manquements répétés à ses obligations en matière de qualité de l'air, aux côtés de cinq autres Etats-membres (Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Hongrie et Roumanie).  

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا