العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Etats-Unis: grande manifestations anti-Trump prévue à Washington

DR

Donald Trump a prêté serment vendredi sur les marches du Capitole, devenant ainsi le 45 Président des États-Unis.

 

Donald Trump a officiellement succédé à Barack Obama vendredi face à des milliers de personnes venues assister à la cérémonie d'investiture organisée devant le Capitole, à Washington. Âgé de 70 ans, hommes d'affaires fortuné et sans expérience politique, le nouveau Président prend les commandes de la première puissance mondiale sous le regard inquiet des alliés de Washington. 

"Trop longtemps un petit groupe dans la capitale s'est accaparé le pouvoir et la richesse", a déclaré Donald Trump lors de son premier discours en tant que chef d'Etat. "Aujourd'hui, nous ne passons pas seulement le pouvoir d'un parti à l'autre, mais de Washington à vous, le peuple", s'exclame s'est-il exclamé devant la foule, promettant que son mandat serait placé sous le slogan "L'Amérique d'abord!".   

Les réactions concernant l'investiture n'ont pas tardé à tomber. Sigmar Gabriel, vice-chancelier allemand : « Ce que nous avons entendu aujourd'hui avait une tonalité très nationaliste. Je pense que nous devons nous préparer une rude chevauchée », a-t-il déclaré au micro de la ZDF. 

Enrique Pena Nieto, le président mexicain, a félicité Donald Trump et a plaidé pour le renforcement des liens bilatéraux ainsi que pour une « responsabilité partagée », tout en promettant que "la souveraineté, les intérêts nationaux et la protection des Mexicains guideront nos relations avec le nouveau gouvernement des États-Unis". Une passe d'arme s'annonce entre les deux pays voisins au sujet du mur que Donald Trump souhaite faire construire sur toute la longueur de la frontière et qu'il compte faire financer par Mexico.

Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a exprimé ses félicitations au 45eprésident des États-Unis. Dans un communiqué diffusé par l'agence officielle de presse Wafa, il ajoute: « Je suis impatient de travailler avec lui dans l'intérêt de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans un monde troublé et dans une région qui vit une période tragique, et contribuer à créer un avenir sûr pour chacun. » Reste à savoir si cette main tendue suffira à  convaincre la nouvelle administration américaine de renoncer à son projet de transférer de son ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem.

Du côté de la population américaine, les citoyens hostiles au nouveau Président ont l'intention de frapper fort ce samedi. Des manifestations sont prévues dans plusieurs villes, mais la plus importante d'entre elles est prévue à Washington. "Une marche des Femmes" va se tenir dans la capitale et 200 000 personnes devraient y participer.

Vendredi déjà, les déçus de l'élection présidentielle ont manifesté non loin du Capitole, et cela a dégénéré en violences. Plusieurs centaines de militants ont affronté les forces anti-émeutes, des vitrines ont été brisées, et quelque 200 policiers ont essuyé des jets de pierre et des briques avant de riposter en tirant plusieurs dizaines de grenades lacrymogènes. Selon la maire de Washington, plus de 200 personnes ont été interpellées.

Pendant ce temps, les partisans de Donald Trump étaient réunis par milliers pour assister à l'investiture. A Washington, le reportage de Frédéric Autran:  00:01:21

 

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا